La storia

L'HISTOIRE

Les origines de Breuil-Cervinia remontent à plus de deux cent ans, quand la nature immaculée dominait les pieds du Mont Cervin et le bassin du Breuil était un immense pâturage alpin auquel on ne pouvait accéder qu'après de longues heures de marche à pied.
En patois, "Breuil" signifie "terre des nombreuses eaux", pour indiquer l'immensité des lacs et des torrents qui caractérisent cette zone. Un pré vert énorme l'été qui, avec l'arrivée de l'hiver, se transforme dans une étendue infinie de neige, où le silence et la paix ne sont interrompus que par le vrombissement des avalanches.
La majesté de la montagne et la beauté des lieux ont poussé, au fil des années, les alpinistes et les  chercheurs à affronter les sentiers qui conduisent au Breuil. Le voyage de Chatillon durait au moins deux jours, à pied ou à dos de mulet, en prévoyant une étape à Valtournenche pour se reposer ou pour se mettre d'accord avec un porteur pour le jour suivant, sûr d'arriver à Breuil en toute sécurité. Dans les années 30, les constructions dans le bassin du Breuil étaient vraiment peu nombreuses: la petite église, un bar, un ou deux hôtels et quelques maisons. En 1934, on fonda la Società Cervino et en 1936 on réalisa la premiere téléphérique Breuil-Plan Maison, lançant ainsi le développement de ce qui est devenu l'un des plus grands domaines internationaux de ski, qui se distingue aujourd'hui encore par l'innovation technologique toujours à l'avant-garde.
Au fil des années, les choses ont beaucoup changées, maintenant arriver à Breuil-Cervinia est simple comme dire bonjour, les constructions dans le village sont nombreuses et redondantes. Mais une chose est sûre, l'émotion et l'étonnement suscités par la vue du Mont Cervin, que ce soit pour la première fois ou pour l'énième fois, sont toujours au rendez-vous.